Être humain, terre d’accueil…

magnifique texte de Rumi! Merci mille fois Milko pour ce partage qui va dans la continuité de l’article précédent sur le travail de Darpan!

 

 

 

 

Quelle bénédiction que d’appréhender effectivement toute chose comme on jouit d’une œuvre d’art, un concert, une pièce ou un tableau! On laisse alors au jeu de l’illusion des formes le soin de nous divertir, réalisant que c’est peut-être simplement son rôle… Et on fait comme si chaque chose (apparence, forme, émotion, pensée, sentiment, vision…) était une entité propre (car c’est ce qu’elle devient d’un certain point de vue) tout en en ressentant profondément l’unité de la totalité de tout, cette symphonie à laquelle le chant et la danse de chaque partie apparente contribuent et participent de la splendeur.

Est-ce possible? Peut-on vraiment être dans cet état, simplement en le désirant ou découle t-il naturellement d’un certain niveau de conscience? Je crois que les deux s’entremêlent(?)… Et vous? Qu’en pensez-vous?

 
 
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne: 5,00 de 5)


 
 

Commentaires

commentaires

Tags:

  1. Catherine’s avatar

    Aujourd’hui est un jour d’inspiration !!!

    Oui c’est possible, et comme l’engagent de grands éveillés, comme Thich Nhat Hanh, cela exige un entraînement. Celui à la pleine conscience qu’il encourage par exemple, est un chemin de vigilance, d’attention, d’observation, de présence dans l’instant présent.

    Cela rejoint d’ailleurs l’enseignement d’Eckart Tolle. Toutefois, il arrive qu’un état éveillé arrive inopportunément, simplement car l’instant est vécu dans toute sa plénitude, sans l’avoir voulu. Cela arrive parfois en pleine nature, alors que l’on contemple des nuages, une marée qui monte, des roseaux sous le vent… Brusquement il n’y a plus de frontière, l’unité se manifeste spontanément…

    En tous cas, ouvrir sa vigilance aux différentes manifestations de l’égo, le reconnaître pour ce qu’il est, ce qui n’est d’ailleurs pas toujours aussi évident que l’on pourrait le croire ! est une voie merveilleusement aidante…

    Répondre

  2. Nadine’s avatar

    Un musicien entend des choses que le néophyte ne perçoit pas.
    Une personne qui éprouve intérieurement l’exigence de voir au-delà du monde des formes et des apparences, avance forcément vers un approfondissement de sa perception intérieure qui s’affine sans cesse, poussée incessamment par ce besoin, désir intérieur profond de connaître l’origine……Alors, la sensibilité s’affine en ce sens et se trouve en présence du niveau de sens qui lui correspond…. (loi d’attraction). C’est du bon sens et n’a rien à voir avec une quelconque volonté égotique…. Car il ne s’agit pas d’un savoir extérieur mais d’une con-naissance intérieure.
    Est-ce clair ?

    Répondre

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *