Le détachement (article invité)

Suite à ma proposition de profiter de la popularité naissante de ce blog en tant qu’espace d’expression gratuit pour vous permettre de vous y exprimer également (en m’envoyant vos textes, photos,etc. à cet adresse: ted(arobase)filialise.com ), voici ce très bel article de Véronique que je remercie pour sa contribution et participation:

 
 

Comment devenir détaché(e) et tout en aimant les personnes de votre famille, de votre entourage, voire tout ce qui vit sur terre et au-delà ?

par Véronique Monconduit

 

En premier lieu j’aimerais vous donner Ma Définition du « Détachement » : le détachement ce n’est pas ne plus aimer mais c’est aimer autrement.

Quelles sont les idées reçues, les croyances sur le Détachement ?

Bien des personnes pensent, croient qu’elles montrent leur amour aux autres en leur exprimant leurs émotions négatives, telles que être jaloux(se), être possessif(ive), avoir peur, être malheureux(euse), être triste, être insolent(e), être impoli(e), être vexé(e), être en colère, être rancunier(e), être méchant(e) verbalement et ou physiquement, etc.. j’en passe et des meilleures, enfin je ne vais pas étaler toutes les émotions négatives humaines.

Par contre lorsque l’on demande à ces personnes de se déposséder de ces émotions négatives, de se détacher des émotions négatives, elles ont peur que les autres se disent qu’elles ne les aiment plus. Et pourquoi cela à votre avis ?  Eh ! bien tout simplement parce nous vivons dans un monde de croyances, d’idées reçues, et tout ceci nous pourrit la vie.

Que demandez-vous le plus en ce monde ?

D’ être jaloux(se) ? d’être possessif(ive) ? d’avoir peur ? d’être malheureux(e) ? d’être triste ? d’être insolent(e) ? d’être impoli(e) ? d’être vexé(e) ? d’être en colère ? d’être rancunier(e) ? d’être méchant(e) verbalement et ou physiquement ? ou aussi que les autres soient jaloux(ses) ? qu’ils soient possessifs(ives) ? qu’ils aient peur ? qu’ils soient malheureux(ses) ? qu’ils soient tristes ? qu’ils soient insolents(es) ? qu’ils soient impolis(ies) ? qu’ils se vexent ? qu’ils soient en colère ? qu’ils soient rancuniers(eres) ? qu’ils soient méchants(es) verbalement et ou physiquement ?

Ne pensez-vous pas que ce serait insupportable ? ou aussi ne pensez-vous pas que c’est insupportable puisque nous vivons dans cette société, de cette manière ?

Ce ne serait pas plutôt de vivre « Heureux » que vous demandez le plus en ce monde ?

D’être « Heureux » en couple, avec vos enfants, avec vos parents, avec vos amis, avec votre chien, avec votre chat, voire tout autre animal domestique, avec les gens de votre entourage, avec vos collègues, avec le monde entier ?

Donc on y est, c’est « Être Heureux » que vous désirez le plus ?

Alors de quelle manière pouvez-vous être « Heureux » et aller dans le détachement ?

Eh ! bien tout simplement il vous faut accepter d’être jaloux(se), d’être possessif(ive), d’avoir peur, d’être malheureux(euse), d’être triste, d’être insolent(e), d’être impoli(e), d’être vexé(e), d’être en colère, d’être rancunier(e), d’être méchant(e) verbalement et ou physiquement. Mais aussi et surtout de vous aimer, de vous accepter tel(le) que vous êtes, lorsque vous aurez accepté ces défauts, il vous faudra une bonne dose d’amour pour vous détacher de ces émotions négatives. Il vous faudra vous aimer avant d’aimer les autres, et c’est uniquement lorsque vous aurez réalisé ce que vous êtes que vous pourrez aimer les autres avec tout l’amour qui est en vous.

En fait si vous êtes dans les émotions négatives, c’est tout simplement, parce que vous ne vous aimez pas tel(le) que vous êtes.

Faites-vous cette erreur ?

Je vais vous donner un exemple, cela fait un mois que ma mère est tombée gravement malade, qui plus est, elle est cardiaque et tout son corps s’est déréglé. Elle a failli passer la transition (je ne dis pas « mort », car en réalité la transition c’est passer d’un état à un autre), au départ je n’étais pas triste, mais je me sentais énervée, hyper-sensible, je criais pour un rien, bref ! j’ai réfléchi et le soir j’ai demandé à savoir pourquoi j’étais ainsi ?

Que faut-il faire pour être dans le détachement ?

La réponse je l’ai eue en rêve : « Je me suis revue petite fille et ma mère pleurait, elle était très énervée et j’avais très peur pour elle. Je sentais que quelque-chose de grave se passait, je pensais que j’étais la cause de ses pleurs et de cet énervement. » C’était cette petite fille que je n’avais pas encore vue et aimée, cette petite fille qui se sentait coupable du divorce de ses parents. J’ai discuté avec elle afin de savoir pourquoi elle était triste, et je l’ai rassurée, je lui ai dit, également, qu’elle n’était pas la cause du divorce de ses parents, que s’ils s’étaient séparés c’est parce qu’ils ne s’aimaient plus. Je lui ai dit aussi que c’était grâce à elle que je suis devenue ce que je suis et je lui ai donné tout mon amour, c’est ainsi qu’elle est partie dans la lumière.

Pourquoi le détachement ?

Lorsque vous êtes dans le détachement, vous n’êtes plus possédé(s)(ées) de ces émotions négatives, vous êtes dans l’Amour avec un grand A. Vous vous êtes débarrassé(és)(eés) des soucis, des inquiétudes, de la colère, du stress, de la tristesse, etc…

Vous voyez clair en vous et vous savez aider les autres, non pas pour votre propre pouvoir mais pour le bien de tous. Le fait d’être dans cet état entraîne votre entourage à se voir autrement et à suivre votre cheminement, voire, sans qu’ils s’en rendent vraiment compte vous les changez d’un état à un autre.

Les animaux (sans trouble du comportement) sont dans le détachement, ils sont là pour vous montrer de quelle manière se comporter afin d’aimer l’autre tel qu’il est, ils ne vous jugent pas, ils ne vous condamnent pas, ils ne vous montrent pas du doigt. Ils vous aiment tout simplement tel(le)(s) que vous êtes.

En conclusion

Le détachement est la porte ouverte au bonheur, alors n’ayez plus peur du « détachement », n’ayez plus peur de vous aimer tel(le) que vous êtes. Acceptez-vous et aimez-vous sans honte, sans culpabilité, sans peur, etc. La porte du bonheur est en chacun de nous, alors ne soyez pas fataliste, soyez positif et bien d’autres portes s’ouvriront à vous.

Présentation

Je m’appelle Véronique Monconduit, je suis Comportementaliste et j’aide les propriétaires de chiens et de chats, d’une part à mieux comprendre leur animal, mais également à mieux se comprendre eux-mêmes.

Ma formation

J’ai suivi les cours par correspondance par le CERFPA à St-Laurent-du-Var, durant 2 ans et demi j’ai appris beaucoup de choses sur les chats, les chiens, les humains et j’ai obtenu un certificat de Comportementaliste après la rédaction d’un mémoire ayant pour thème : « Le chien et l’enfant », j’ai eu, pour ce mémoire, la mention « bien ».

Qu’est-ce qu’un Comportementaliste ?

Le Comportementaliste aide les propriétaires de chiens et de chats à mieux comprendre leur animal, il peut ainsi intervenir pour répondre à des questions des propriétaires qui veulent en savoir plus sur leur animal, mais également pour diagnostiquer les troubles du comportement chez celui-ci ou encore trouver la cause ou l’origine du trouble du comportement chez leur animal. Il reconnaît les troubles du comportement chez nos amis les animaux domestiques, il reconnaît également la cause du trouble du comportement de l’animal, qui, dans bien des cas, se trouve chez l’homme. Il est à l’écoute des propriétaires ainsi que de l’ensemble de la famille.

Le Comportementaliste doit être dans le détachement et par là-même dans l’amour inconditionnel afin de ne pas juger, de ne pas condamner, de ne pas montrer du doigt les propriétaires qui leur demande d’intervenir. Il est à l’écoute, il les comprend et il les aide à trouver la solution, qui est la leur et uniquement la leur, qui leur permettra de trouver ou de retrouver l’harmonie avec leur animal. Il réunit l’ensemble de la famille, écoute et comprend chaque membre et propose une thérapie faisant intervenir chaque membre.

Il n’est pas vétérinaire, il n’est pas dresseur, il n’est pas psychanalyste, psychologue ou psychothérapeute. Il intervient lorsque les propriétaires lui demande de comprendre le comportement de leur animal et qui leur pose problème. Le Comportementaliste connaît ses limites.

Le Comportementaliste travaille en complémentarité avec les professions parallèles à sa profession, il est du reste respectueux envers les différentes professions connexes. Il ne doit, en aucun cas, substituer la médication proposée par le vétérinaire, mais il peut proposer une médication naturelle et des compléments alimentaires naturels en parallèle au traitement vétérinaire.

Mon activité

J’ai créé un blog mi-mai 2012, qui est encore en création, en rapport à ma formation : http://chiens-chats-heureux.com

Pour ceux qui sont intéressés, vous y trouverez quelques articles sur nos amis chiens et chats. Mais ce n’est qu’un début, il y a tellement de choses à dire. Vous serez tous les bienvenus et je serais ravie de vous lire et aussi de répondre à vos questions et ou à vos interrogations.

Le rôle des animaux dans nos vies

Nos amis les animaux, en particulier pour ma profession les chiens et les chats, sont là pour nous aider à mieux nous comprendre, nous avons besoin de mieux les connaître pour mieux nous apprécier, ils sont là pour nous réconforter, nous aimer dans le détachement, ils ne nous jugent pas, ils ne nous condamnent pas, ils ne nous montrent pas du doigt, ils nous aiment tel que nous sommes. Ils nous aident lorsque nous n’allons pas bien, ils vont, même, jusqu’à prendre nos maladies pour nous soulager de tous nos problèmes que nous nous créons.

Certains animaux sont appréciés plus que d’autres, et malgré tout même ceux qui sont moins aimés, voire pas aimés du tout, nous aiment dans le détachement. Nous avons tellement à apprendre d’eux, ils font partie de cette belle terre comme tout à chacun. Ils participent à l’évolution de la terre et à notre propre évolution, alors prenons le temps de mieux les comprendre, tous et pas quelques-uns en particulier.

 
 
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne: 5,00 de 5)


 
 

Comments

commentaires

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *