Est-ce que je progresse?

Comme tout, « progresser » reste un concept, une idée relative.

Suivant le niveau de conscience, l’idée même d’être une personne peut s’estomper et avec elle tout ce qui s’y rattache comme par exemple le fait que celle-ci puisse progresser.
John Greven (L’Un: La destination que vous n’avez jamais quittée) apporte ici un certain soulagement par rapport à cette « crispation » qui peut se produire avec la présence du désir de « progresser » sur le chemin de l’illumination.
Encore une fois, il est souligné que personne ne peut s’éveiller car l’éveil implique la dissolution de cette personne qui n’a jamais existée autrement qu’en tant que concept.

 

Merci pour vos commentaires!

 

Commentaires

commentaires

Tags:

  1. Nadine’s avatar

    Avec mes mots :
    progresser c’est paradoxalement, progressivement laisser mon moi égocentrique disparaître.
    Progresser c’est sans cesse me purifier de mes croyances, a priori et envies d’être plus que les autres pour de mieux en mieux me sentir bien avec ce qui se présente, entrer en harmonie avec et avec les autres…. on finit par voir que tout est parfait comme c’est. C’est simple et ça remplit parfaitement mes besoins essentiels ni plus ni moins et me permet aussi de voir ce sur quoi j’ai besoin de me purifier….
    Je sais que je « progresse » quand je me sens réellement de moins en moins dépendante de l’extérieur et que je me sens tranquille, sans attente spéciale et constate que le monde se déploit simplement en synchronicité…. c’est vraiment réjouissant.

    Répondre

  2. Sylvie Plaire’s avatar

    cela répond à mes questions et recherches des dernières semaines…
    merci beaucoup! c’est trés réconfortant…
    Sylvie

    Répondre

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *