Faire face à l’adversité

« J’espère que personne ici n’est pressé de commencer. Nous avons beaucoup de temps ou plutôt, Il y a en vous l’infinitude du moment présent.« 

C’est sur ces mots que commence cette nouvelle conférence filmée d’Eckhart Tolle. Je vous laisse déguster tranquillement ce met de choix.
Bon appétit!


Même vidéo sous un autre format (visible notamment sur les smartphones)

Loading the player...

 

« …L’adversité enlève quelque chose à votre vie. Elle ébranle l’ordre dans votre vie. Il y a la perte ou la mort. Pour beaucoup de gens, des choses qui constituaient la base de leur vie sont emportées d’un seul coup. C’est douloureux. Mais c’est aussi la possibilité de vous rendre compte qu’il y a une base pour votre vie beaucoup plus réelle dont vous n’étiez pas conscient. Ce que vous aviez considéré comme étant la fondation de votre vie a toujours été instable, incertain et impermanent, mais simplement, vous ne le saviez pas. Donc, si vous êtes resté assis sur une chaise complètement bancale, par exemple, sans savoir qu’elle pouvait s’effondrer à chaque instant et qui a fini par s’effondrer…cela peut s’effondrer à tout moment… »

 

transcription complète:

 
 
 
Ici en format pdf

 
Cliquez ici pour télécharger la version MP3

 
Le livre auquel se réfère à plusieurs reprises Eckhart est l’incontournable « Un cours en miracles »

 
 
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (6 votes, moyenne: 5,00 de 5)


 


DÉCOUVREZ LE LIEU DU PROCHAIN STAGE PRÈS DE CHEZ VOUS!

Fédération Nouvelle Terre

 

Commentaires

commentaires

Tags: ,

  1. Gayo maite’s avatar

    Un grand merci pour la traduction video qui me donne l accès.

    Répondre

  2. mickael’s avatar

    sa plus grande conférence. tout est dit. ça m’a reconnecté à la source de façon définitive à présent. le reste n’est qu’illusion ici bas.

    Répondre

  3. christine B’s avatar

    Merci à l’immense générosité du traducteur, et Merci Eckart pour ce partage:)

    Répondre

    1. Ted108’s avatar

      Merci Christine! 🙂

      Répondre

    2. Dominique’s avatar

      Gratitude pour ce merveilleux enseignement.
      J’ai ri, j’ai été émue, des étincelles ont surgi, je Suis.

      Répondre

    3. Nadine’s avatar

      oui, pour revenir sur le fait que nous faisons partie de l’univers et que nous n’y sommes pas projetés dedans mais que nous en faisons partie intégrante, que nous sommes contingents à l’univers alors j’en conclus ceci :
      – que ce que nous sommes vraiment ne peut-être que conscience,
      – et de plus, de la conscience en reflexion sur elle-même,
      et donc comme il s’agit d’une reflexion (reflet), nous ne vivons que ce que nous devons vivre et rien ne pourrait être différent, autrement dit, nous sommes plus vécus que l’inverse… (c’est un peu ce que les neurosciences disent et en concluent que nos sens nous trompent). Donc pas de libre-arbitre à ce niveau là…

      En revanche, le fameux JE-(jeu) est celui qui « crée » des idées sur tout et tout alors que l’Etre profond en soi, lui, se « réfléchit », reflète les images de qu’ il EST et donc « de ce qui est »
      Et si l’Etre n’est ni séparé, ni autre chose que la Conscience Elle-même en un certain reflet individualisé, alors, la vie devient fondamentalement extrêmement simple (et non simpliste)…

      Superficiellement, en revanche, pour tout le quotidien pratique, c’est le « je » qui doit assumer mais cela devient pour lui de plus en plus facile dès lors que le fondamental est maintenant sous la direction de l’Etre.
      Il m’apparaît en conséquence, qu’au niveau du JE, le seul libre-arbitre qui lui est donné, serait de choisir d’être conscient (ou pas) de ce qu’est l’Univers…
      En être conscient, nous absout de tout choix… nous acceptons alors ce qui est… et comme ce qui est, est forcément ce qui doit être (donc en cohérence avec ce que nous sommes) tout va au mieux pour nous,
      Mais ne pas vouloir en être conscient et/ou ne pas vivre selon la conscience que nous en avons, alors là, on « surchauffe » notre libre-arbitre en « créant » tout ce que nos désirs nous poussent à vouloir …. mais il faut bien admettre que tout ce que JE crée, deviennent en quelque sorte, des entités énergétiques qui ne vont pas tarder à nous asservir car toute entité, quelle qu’elle soit, a besoin de nourriture…. et de cet asservissement, beaucoup de souffrances en découlent…

      moralité, le libre-arbitre m’apparaît comme la chose la plus paradoxale qui soit, alors que nous le prenons pour notre grandeur, j’avoue que j’en viens à me demander si c’est pas là notre plus grand défi !?
      … ah, je me suis un peu laissée aller, là sur la fin….;-)

      Répondre

    4. btd’s avatar

      merci , grand merci pour ce merveilleux cadeau.

      Répondre

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *