Existons-nous sans les croyances?

Notre entrée dans l’existence.

Un extrait lu du formidable livre « Le courage de se libérer » de Peter et Penny Fenner qui expliquent comment nous créons notre réalité sur la base des croyances..

 

 

Comments

commentaires

Tags: , ,

  1. adminblogbug’s avatar

    Un grand merci à tous encore pour ce partage très inspirant!

    Répondre

  2. mothe’s avatar

    Oui Thierry cela va dans la sens de la joie de ne rien être et de l’émanation sensorielle qui en découle simplement.

    Répondre

    1. adminblogbug’s avatar

      Merci Emma. Sympa de te lire! D’autant que c’est beau et fluide ce que tu dis! Vive le ressenti ! Bises 😉

      Répondre

    2. Manso Sylvie’s avatar

      Merci Thierry pour cet extrait.
      J’ai souvent lu qu’on apprend beaucoup sur soi à travers les autres. Au début, je ne voyais pas ce que cela pouvais bien dire, jusqu’au jour où … on comprends que ce que l’on n’apprécie pas chez certaines personnes est souvent ce qu’on est.
      Pourquoi dit-on, que les contraires s’attirent ?
      A méditer.
      Bonne soirée.

      Répondre

    3. Marieanne’s avatar

      Effectivement j’ai découvert ça il y a quelques mois seulement(comme une sorte de révélation) le monde que je voyais, était le monde que j’avais créée avec mes croyances……
      je me suis imaginée dans le ventre de ma mère( en toute pureté et innocence bien que mes cellules soient intelligemment croissantes et ordonnées) et là j’ai « imbibé tout son monde à ma mère » puis la naissance…. le monde qui m’entoure m’apprend les sons, les couleurs, les formes, les émotions, la souffrance, le bien, le mal…..bref le monde s’est défini dans mon apprentissage et ce que j’en avais fait…..jusqu’au réveil: j’étais en mode « somnambule » et pilote automatique, je me suis réveillée en me demandant quel était le sens de ma vie, comment j’avais crée ce monde qui « semblait » ne pas me correspondre…no comment

      Répondre

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *